Education aux médias

Sortie nocturne des journalistes juniors

 Par Pierre Lévêque et Thibaut Depond, envoyés très spaciaux

Vendredi 10 juin 2011, les collégiens et journalistes de "Normandie-moi tout" ont visité les locaux des Nouvelles calédoniennes, en commençant par la Rédaction puis l’Imprimerie de Ducos.

Nous arrivons à 18h47 à la rédaction des Nouvelles calédoniennes, en face de la cathédrale de Nouméa. Nous sommes accueillis par Patricia, journaliste.

Bouclage

Nous visitons la rédaction en commençant par les journalistes permanents qui travaillent encore sur la politique (le nouveau gouvernement qui doit être annoncé), les verdicts des procès d’assises et les résultats sportifs. Ils attendent avant de pouvoir "boucler" le journal et de finir la Une. Le journaliste qui attend la nomination du gouvernement écoute de la musique dans son MP3 : il sait se détendre !

Journalistes

Ensuite nous passons chez les maquettistes, qui mettent le journal en page. Ils ont un chemin de fer (voir reproduction) et doivent respecter la maquette existante. Nous découvrons qu’il existe un journal sur le Net, mais ils ne le mettent pas en intégralité.

Trois photographes travaillent aussi pour le journal.

Il y a aussi des reporters à l’étranger pour recueillir les informations importantes et intéressantes, par exemple pour la zone Pacifique : ce sont les correspondants.

Trois vérificateurs corrigent les fôtes d’orthographe, mais il en faudrait 7 !

Nous ne pouvons pas voir le rédacteur en chef, qui est en réunion.

Dîner en ville

Nous suivons le trajet de fabrication du journal en continuant jusque l’imprimerie de Ducos, mais les ventres des journalistes rugissant de faim, nous faisons une petite pause bien méritée dans le célèbre fast-food de l’Anse-Vata. Si vous y allez, les journalistes gastronomiques de Normandie mange-tout vous déconseillent le Long Bacon, qui n’a de long que le nom : la tranche est trop fine et sans goût ! Prenez plutôt des softies : glace plus chocolat ou fraise. Les filles n’ont pas voulu de dessert, comme d’habitude. Il y a une alerte incendie au moment où nous allons commencer : nous avons eu chaud ! Une dernière chose, qui reste entre nous, nous avons apprécié le toboggan !

Grosse machine

Nous nous perdons un peu dans Ducos. Les journaux sont donc imprimés le soir, après que la rédaction ait transmis le fichier. Les pages sont "insolées" par quatre sur une plaque en alu qui est ensuite recyclée. Quatre couleurs sont utiliser : le rouge magenta, le bleu cyan, le jaune, le noir. C’est la quadrichromie. De gros rouleaux de papier, lui aussi recyclé, viennent d’Europe. Les journaux sont imprimés très vite même si la machine, la rotative, s’arrête souvent. Il y a beaucoup de bruit. Les journaux sont ensuite triés avant d’être distribués dans toute la Nouvelle-Calédonie, au matin...

 

Mise à jour : 22 juillet 2011

Portfolio

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères